blog.santanderconsumerbank
Fille avec tirelire
07/08/20
3 MINUTES
Épargner comme un pro : quels conseils suivre ?

Tout le monde a sa propre opinion sur les comptes épargne. Et les avis divergent fortement. Mais qu’en est-il vraiment ? Cet article décortique quatre idées très répandues. Vous apprendrez lesquelles sont exactes et lesquelles n’ont aucun sens  !

Idée #1 : comparer les comptes épargne vaut la peine, même quand les taux sont bas 

C’est vrai. Bien que le taux des comptes épargne soit historiquement bas, il est intéressant de comparer. Les différences de taux d’intérêt sont assez importantes. Le taux d’intérêt minimum légal est de 0,11 % en Belgique et c’est le taux proposé par de nombreuses banques. Mais en les comparant judicieusement, vous verrez que certaines banques offrent des taux d’intérêt allant jusqu’à 0,5 %.

À première vue, la différence entre les taux semble futile. Rien n’est moins vrai. Un taux d’intérêt légèrement plus élevé génère une grande différence de rendement, a fortiori à long terme. Cette différence s’explique par les intérêts composés. Il s’agit des intérêts obtenus sur les intérêts perçus plus tôt, à condition que l’argent reste sur votre compte épargne.   

Imaginons que vous placiez 10 000 euros sur un compte épargne. Au bout d’un an, vous aurez épargné 39 euros de plus sur un compte assorti d’un taux d’intérêt de 0,5 % que sur un compte qui offre le minimum légal. Après 5 ans, la différence s’élèvera à près de 200 euros. Plus vous épargnerez longtemps, plus la différence sera grande.

Idée #2 : vu le faible taux d’intérêt des comptes épargne, je peux tout aussi bien laisser mon argent sur un compte à vue

C’est faux. De nombreux Belges laissent dormir leur argent sur un compte à vue qui n’offre aucun intérêt. Ce type de compte n’est utile que pour l’argent dont vous avez immédiatement besoin. Mieux vaut placer les sommes dont vous n’avez pas besoin avant un an sur un compte épargne. Vous obtenez, en effet, une prime de fidélité sur l’argent qui reste sur un compte épargne pendant au moins 12 mois. Tout comme le taux d’intérêt, la prime de fidélité varie d’une banque à l’autre. Vous avez donc intérêt à opter pour un compte épargne assorti d’une prime de fidélité plus élevée. 

Idée #3 : ouvrir un compte épargne auprès d’une autre banque prend beaucoup de temps

C’est faux. De nombreux épargnants restent fidèles à leur banque, même s’ils ne bénéficient que du taux d’intérêt minimum légal sur leur compte épargne. Ils prennent généralement cette décision par facilité ou par crainte de l’éventuelle charge administrative liée à l’ouverture d’un compte ailleurs. Cette crainte est injustifiée : vous pouvez très facilement ouvrir un compte épargne auprès d’une autre banque via internet. 

Idée 4 : une banque étrangère est aussi sûre qu’une banque belge

Parfois c’est vrai, parfois pas. Vous voyez un compte épargne intéressant dans une banque étrangère ? Vérifiez certains points. S’agit-il d’un organisme financier stable et fiable ? La Banque centrale européenne supervise les principales banques de l’Union européenne. La sécurité de ces grandes banques est donc garantie de la même manière partout. Bon à savoir : une banque qui fait partie d’un grand groupe financier international est mieux armée contre d’éventuels problèmes, car les risques peuvent être mieux répartis.

Vous pouvez également vérifier si la banque provient d’un pays où l’épargnant est protégé de la même manière qu’en Belgique. La banque dispose-t-elle d’une licence d’un pays européen ? Si oui, elle est couverte par un système de garantie similaire à celui de la Belgique? Avec ce système de garantie, les autorités promettent qu’un épargnant récupérera son argent à concurrence de 100 000 euros en cas de faillite de la banque concernée. L’argent que vous placez dans une banque d’un pays ayant le même système de garantie est donc autant en sécurité que dans une banque belge.

Prêt à épargner ? Commencez par comparer les différents taux d’intérêt.

Testez notre simulateur d’épargne