Conseils finance ᛫ Article ᛫ 4 Minutes De Lecture ᛫ The Motley Fool

Épargner ou investir ? Telle est la question.

Nous savons tous qu’il est essentiel d’épargner, et l’une des recommandations admises en la matière est de mettre de côté environ 20 % de ses revenus chaque mois. Malgré tout, quel que soit le montant mensuel que vous parviendrez ainsi à économiser, il vous faudra décider de ce que vous devez faire de cet argent.

La réponse dépend en grande partie de votre situation financière et de la façon dont vous souhaitez utiliser ces économies. Mais tout d’abord, il est nécessaire de préciser ce qui différencie l’épargne de l’investissement.

Épargne contre investissement

Épargner consiste à placer son argent sur des produits de trésorerie facilement mobilisables de façon à pouvoir en disposer facilement et rapidement en cas de besoin. L’instrument le plus couramment employé à cet effet est le livret d’épargne, qui a remplacé depuis bien longtemps la méthode peu fiable de la boîte à chaussure glissée sous un lit.

Les principaux avantages de l’épargne par rapport à l’investissement :

Avec l’épargne, vous ne perdez jamais d’argent. Si vous placez 5 000 euros sur un compte bancaire, le solde sera préservé dans le temps et il pourra même grossir grâce à des intérêts non négligeables si vous choisissez un livret d’épargne bien rémunéré.

De plus, vous pouvez disposer de votre argent à tout moment.

Investir consiste à faire l’acquisition de biens en pariant sur une augmentation de leur valeur afin de faire grossir son capital. Les vecteurs d’investissement les plus courants sont la Bourse et l’immobilier. Investir comporte des risques, car la valeur du bien acquis est toujours susceptible de baisser. En outre, il est plus long de récupérer l’argent d’un investissement, car cela nécessite de vendre le bien acquis précédemment.

L’investissement est plus avantageux que l’épargne sur un point : le potentiel de gain. Les livrets d’épargne les mieux rémunérés offrent des gains annuels de l’ordre de 2 à 2,45 %, tandis qu’il est possible d’envisager une rentabilité annuelle de 8 à 10 % avec des produits d’investissement.

Quand faut-il épargner ?

Il existe deux situations pour lesquelles l’épargne est préférable :

Se constituer un fond de sécurité.

Anticiper un achat important dans les 5 à 10 ans.

Se constituer un fond de sécurité doit être une priorité pour chacun, car une telle réserve financière permet d’éviter de s’endetter si l’on doit faire face à un imprévu tel qu’une maladie grave ou une perte d’emploi. De manière générale, on considère qu’un fond de sécurité doit permettre de couvrir les dépenses durant trois à six mois.

Il est également préférable d’épargner plutôt que d’investir lorsqu’il s’agit d’anticiper un achat important. Un investissement peut rapporter davantage annuellement, mais il existe toujours le risque que le bien acquis subisse une baisse importante au mauvais moment. Quelques exemples de dépenses importantes pour lesquelles l’épargne constitue une solution appropriée :

  • Bien immobilier
  • Automobile
  • Mariage

Quand faut-il investir ?

Investir forme sans doute le meilleur moyen d’accroître son patrimoine, mais à condition de disposer du temps nécessaire pour que le placement devienne profitable.

Il est imprudent d’investir une somme d’argent dont on risque d’avoir besoin à court terme, car rien ne dit que le bien acheté ne perdra pas de sa valeur avant de justifier l’investissement. Certains types d’investissements, en particulier ceux effectués en Bourse et dans l’immobilier, s’accompagnent de frais à l’achat et à la revente. Il est donc préférable de conserver ces investissements sur une longue durée afin de minimiser les coûts (et, dans le cas d’actions, de choisir avec soin l’intermédiaire afin de ne pas surpayer les frais de courtage).

Le bon moment pour commencer à investir est lorsque votre fond de sécurité se trouve constitué. Vous pouvez, dès lors, placer votre argent excédentaire dans les investissements de votre choix.

Épargner ou investir : l’un n’exclut pas l’autre.

Certaines périodes sont propices à l’épargne, d’autres à l’investissement. L’essentiel est de garder à l’esprit que choisir l’une de ces deux solutions ne nécessite pas forcément de renoncer à l’autre.

Il est important de se constituer un fond de sécurité, mais il est également très utile de commencer à investir dès que l’on en a l’occasion. Le temps gagné améliore la rentabilité de l’investissement, et si vous avez la possibilité de bénéficier d’un plan d’épargne-retraite de votre entreprise prévoyant l’attribution d’abondements, il faut en profiter.

Au lieu de mettre tous vos œufs dans le panier de l’épargne ou dans celui de l’investissement, pensez plutôt à répartir vos économies entre ces deux solutions selon vos besoins. Ainsi, vous pourrez mettre de l’argent de côté pour faire face aux coups durs tout en commençant d’investir pour faire croître sans attendre votre patrimoine.

Cet article a été écrit par Lyle Daly, de la société The Motley Fool. Il a été mis sous licence par la plate-forme de gestion de contenus NewsCred. Merci d’adresser les questions concernant les droits d’utilisation à l’adresse legal@newscred.com.

Vous souhaitez commencer à épargner ? Voici cinq conseils pour prendre un bon départ.

Et voici comment savoir si vous épargnez suffisamment en vue de votre retraite.