blog.santanderconsumerbank
Champions League
16/07/19
2 Minutes De Lecture
Ligue des Champions de l’UEFA 2018/19 – entretien avec Jaques Sys

Comme la finale de la Ligue des Champions de l’UEFA se joue ce week-end, le moment idéal se présentait pour un entretien avec l’un des meilleurs experts du football belge, Jaques Sys, sur la présente compétition et l’enthousiasme autour de la finale de cette année.

Profil : Jacques Sys est un vétéran du journalisme footballistique, qui suit le monde du football depuis près de 45 ans. Il a débuté sa carrière chez Sport ’80, puis est transféré vers Sport / Voetbalmagazine en 1989, où, cinq ans plus tard, il est devenu rédacteur en chef. En 2012, Jaques est nommé rédacteur en chef du magazine francophone, Sport / Footmagazine.

Santander : Selon vous, quel était le moment phare de cette Ligue des Champions ?

Jaques : C’était sans doute la victoire 4-0 de Liverpool contre Barcelone. Non seulement parce qu’ils ont effacé leur débours de 3-0, mais surtout à cause de leur passion et leur dynamisme qui a accéléré le rythme du match. L’influence de Jürgen Klopp, l’entraîneur allemand plein d’émotion et de vitalité, était claire.

Quels joueurs belges se sont vraiment distingués pour vous cette année ?

Jan Vertonghen et Toby Alderweireld. Les deux footballeurs ont grandi au sein d’Ajax et jouent aujourd’hui au cœur de la forte défense chez Tottenham. Ils se sont intégrés parfaitement dans l’équipe d’une façon tout à fait impressionnante. Depuis, ils ont progressivement repoussé leurs limites chez Tottenham.

Et quels joueurs d’autres pays ont attiré votre attention ?

Cristiano Ronaldo a une fois de plus démontré sa classe au moment où personne ne s’y attendait. Et, il y a ces joueurs qui mènent la danse dans les matchs scintillants d’Ajax : Frenkie de Jong, Matthijs De Ligt, Hakim Ziyech, Dusan Tatic. Ajax était pour moi la révélation du tournoi. C’est une équipe qui s’appuie sur son ADN et qui nous offre un joli football.

Pendant les demi-finales, nous avons pu voir deux remontadas incroyables, dans lesquels des footballeurs belges ont joué un rôle primordial. Comment évaluez-vous ces matchs et les performances de joueurs comme Origi et Vertonghen ?

Origi et Vertonghen ont déjà joué un très beau tournoi. On voyait surtout que le niveau de toute l’équipe a amélioré davantage les prestations sportives d’Origi.

Les matchs de la Ligue des Champions de cette saison ont été d’un niveau exceptionnel et d’une intensité élevée. Les résultats inattendus et les remontées spectaculaires étaient de formidables atouts pour le tournoi. Une victoire à domicile n’était plus la seule garantie pour accéder au tour suivant.

Est-ce que la finale toute anglaise démontre que la Premier League est aujourd’hui la meilleure compétition du monde ? Et quelle a été l’influence des joueurs belges sur les prestations des équipes anglaises ? Pensons aux joueurs comme De Bruyne, Hazard, Lukaku, Kompany…

La Premier League est, en effet, incontournable. Cela s’explique par les possibilités financières, principalement venant des droits de transmission.

Il y a bien sûr aussi des investisseurs étrangers, mais la grande différence par rapport au passé est une politique bien meilleure. Et, n’oublions pas les joueurs et les entraîneurs étrangers qui ont apporté une valeur ajoutée.

Ce n’est pas une coïncidence si les deux finalistes, Liverpool et Tottenham, sont dirigés par des entraîneurs étrangers, tout comme les finalistes de la Ligue Europa, Chelsea et Arsenal.

Et, pour finir, qu’en pensez-vous de cette finale ? Qui en sortira vainqueur ? Qui sont les joueurs qu’il faut garder à l’œil, qui réalisera la performance gagnante ?

Liverpool est le favori, cette équipe présente le plus grand potentiel. Les belges auront une fonction clé au cœur de leurs équipes.