blog.santanderconsumerbank
Shopping for their new home
01/02/19
3 Minutes De Lecture
PC World
Comment Google Safe Browsing vous protège contre les dangers cachés d'internet

La société Google est impliquée sur plusieurs fronts — elle s'intéresse notamment à la réalité virtuelle et aux automobiles sans chauffeur —, mais elle continue de tirer l'essentiel de ses profits du réseau Internet. C'est pourquoi l'entreprise américaine attache une grande importance à la protection des usagers du Web contre les contenus malveillants. Ces dernières années, Google a mis en place et renforcé son service Safe Browsing, destiné à protéger les utilisateurs du navigateur Chrome — ainsi que les utilisateurs d'autres navigateurs — contre une large gamme de menaces en ligne.

Si vous utilisez Chrome, vous connaissez sans doute déjà cette protection, qui se manifeste sous la forme d'un écran d'alerte rouge lorsque vous tentez d'accéder à une page Web considérée comme suspecte. Il reste possible d'accéder à la page choisie par le lien « Détails », mais Google recommande de s'en tenir à l'écart jusqu'à ce que les problèmes détectés soient résolus par les gestionnaires du site.

Pourquoi cette protection est-elle essentielle ? Un utilisateur avancé pourrait considérer que les actions du dispositif Safe Browsing sont trop zélées et nuisent au confort de navigation. De fait, le réseau Internet peut très facilement et très rapidement se transformer en champ de mines pour un utilisateur non averti. En outre, on peut espérer que la liste noire des sites malveillants établie par Google encouragera leurs propriétaires à modifier certains comportements.

Voici un aperçu de quelques-unes des menaces contre lesquelles Google Safe Browsing s'est armé au cours des derniers mois.

Boutons de téléchargement trompeurs au sein de publicités

En février dernier, Google a décidé d'agir contre les incitations trompeuses au sein de publicités. Si vous avez déjà visité un site peu regardant sur les méthodes, vous connaissez sans doute les tactiques en question (de façon ironique, certaines de ces publicités douteuses sont présentées sur des pages Google). Les publicités trompeuses incluent des boutons de téléchargement placés de manière à faire croire qu'ils font partie du site visité, ou bien une fenêtre pop-up qui ressemble furieusement à celles de votre système d'exploitation. Bien souvent, ces publicités proposent le téléchargement « requis » d'un diffuseur de médias ou d'une mise à jour pour des logiciels soi-disant périmés.

Logiciels indésirables

À peu près un an avant de s'attaquer aux publicités trompeuses, Google s'est penchée sur le problème des logiciels indésirables. Sous cette appellation sont regroupés les petits programmes qui s'incrustent subrepticement sur votre ordinateur lors du téléchargement (volontaire, celui-là) et de l'installation d'un logiciel, ou les programmes qui s'attaquent à vos réglages système, par exemple pour modifier le moteur de recherche par défaut de votre navigateur.

Téléchargements non sûrs

L'une des premières défenses établies par Google Safe Browsing a été le blocage des téléchargements potentiellement dangereux. Six mois avant l'introduction d'un système d'alerte contre les sites contenant des programmes indésirables, Chrome bloquait déjà ces programmes après le lancement du téléchargement.

Aujourd'hui, lorsque vous téléchargez un fichier que Google considère comme peu sûr, un bouton « Annuler » et un panneau d'alerte apparaissent dans la barre de téléchargement. L'avertissement ne propose pas de bouton pour l'ouverture du fichier incriminé, mais vous pouvez l'ouvrir directement ou y accéder via l'onglet téléchargement de Chrome.

Hameçonnage

Le blocage des publicités trompeuses et des programmes malveillants est salutaire, mais il fallait également se préoccuper de l'hameçonnage, qui forme une menace croissante sur le réseau Internet. Cette technique consiste à imiter les pages de sites reconnus comme fiables pour tenter d'obtenir des informations sensibles, le plus souvent bancaires. Google a mis en place la détection et le blocage des sites d'hameçonnage depuis le mois de novembre dernier.

Cet article a été écrit par Ian Paul, de la société PC World. Il a été mis sous licence par la plate-forme de gestion de contenus NewsCred. Merci d'adresser les questions concernant

18/04/19
1 Minutes De Lecture

Ouvrir un compte d'épargne en ligne avec un...

Pour ouvrir un compte d'épargne, il n'est plus...

26/03/19
1 Minutes De Lecture

Les comptes d'épargne en ligne sont-ils sans danger...

La sécurité en ligne est un point d'inquiétude...

27/02/19
4 Minutes De Lecture

Les banques en ligne sont plus sécurisées que...

Des millions de personnes gèrent plus facilement leur...

15/02/19
3 Minutes De Lecture

Vous êtes toujours responsable de votre sécurité en...

Le RGPD a harmonisé les réglementations européennes en...